JAPON


Le Japon de Mondo Verde

Des constructions légères caractérisent le style architectural japonais original, tout comme la maison de thé construite par Mondo Verde dans le jardin japonais. Ces maisons de thé jouent un grand rôle dans la culture japonaise, car on y organise les traditionnelles cérémonies de thé. Ces constructions sont façonnées à partir de matériaux naturels comme de la pierre naturelle, du bois, du bambou, de l’argile et du papier. Il y a des tuiles en argile et des ardoises rouges sur la toiture. Une telle maison de thé se trouve au fond du jardin, de sorte que l’invité en rentrant dans le jardin, en route vers la maison de thé soit plongé dans un autre monde. A cause d’une ouverture basse, les visiteurs devaient se baisser (et autrefois aussi sans armes) et rentrer en général en rampant dans la maison. Cette façon de rentrer accentuait la sensation d’humilité. Au sein du Japon de Mondo Verde, des arbres et plantes typiques poussent bien, parce qu’ils se trouvent tout comme en Extrême-Orient sur des pentes à un endroit protégé et légèrement couvert.

L’urbanisation au Japon se développe avec la richesse croissante. La déforestation a ici aussi fait des ravages, ce qui fait que la diversité originale d’espèces d’animaux et de plantes est moins importante. Plus les habitants ont de luxe, plus l’environnement citadin leur empêche quotidiennement d’être entourés par la beauté que leur offre normalement la nature. Voilà pourquoi, l’on ressent le besoin de faire rentrer la nature chez soi.

Le niveau de vie amélioré fait donc que de plus en plus de gens achètent des animaux domestiques qui à l’origine viennent d’autre part. A savoir certaines espèces d’oiseaux sont très populaires, parce qu’il est assez facile de les héberger et en plus leur coloris et chants viennent gaiement agrémenter la vie au quotidien.

Bien qu’il ne semble peut-être pas logique que cela se fasse en Europe, l’on élève depuis des décennies différentes espèces de perroquets destinés en grande partie à l’exportation vers l’Asie. Ceci a trait à la grande connaissance acquise en Europe en ce qui concerne l’élevage d’espèces d’animaux indigènes et exogènes. Cela s’applique aussi aux perroquets. L’avantage de cet élevage contrôlé est que moins d’oiseaux sauvages doivent être capturés dans leur habitat protégeant ainsi la population naturelle. Ce commerce spécifique vers le Japon est symbolisé par la grande résidence de perroquets à Mondo Verde, où diverses espèces sont toutes hébergées.

Des plantes aussi sont de plus en plus déménagées de leur lieu d’origine vers une nouvelle destination. Citons par exemple les jardins décoratifs dotés d’une végétation exotique comme l’érable palmé. Pour les habitants du Japon, il s’agit d’une manière de commercer avec ce que leur offre la nature. L’on aménage des tas de jardins japonais dans les pays riches afin de faire croire que l’on se trouve de l’autre côté du monde. Cela fonctionne aussi inversement : les Japonais veulent profiter d’un bout d’exotisme afin de se croire par exemple en Italie ou autre part.

Une sélection de flore exceptionnelle au Japon

La nature sur les îles japonaises est composée de montagnes escarpées (comprenant le célèbre volcan Fuji), de rivières courtes, de pentes boisées, de jolis étangs irréguliers et de petites vallées fertiles. Environ deux tiers de la surface agricole sont couverts de forêts, dans les montagnes l’on utilise le plus possible de terres pour l’agriculture par le biais de la culture en terrasses.

Le Ginkgo biloba est aussi appelé l’arbre aux quarante écus. La plante est considérée comme un fossile vivant puisqu’elle est la seule espèce survivante du genre Ginkgo et de la famille de Ginkgoaceae après la catastrophe d’Hiroshima au cours du siècle passé. Dans le monde entier, il y a moins d’exemplaires femelles que mâles. Et ce parce que l’homme plante de manière sélective des arbres mâles : les fruits (féminins) dégagent en effet une mauvaise odeur. La différence entre les deux genres est uniquement visible lorsque l’arbre fleurit. L’arbre pousse de manière irrégulière et peut atteindre environ 40 mètres.

L’érable palmé (Acer palmatum dissectum) a une grande valeur décorative. Surtout les couleurs automnales des feuilles de l’érable sont connues (citons par exemple le drapeau canadien), ces belles couleurs automnales se limitent seulement à quelques espèces. Comme l’érable est un arbre qui pousse rapidement et qui pousse aussi vite une fois taillé, il convient pour constituer des haies. Le seul inconvénient est qu’il perd ses feuilles en hiver. Le fruit est doté d’une grande aile et est aussi appellé "hélicoptère". Le pédoncule est doté de deux fruits de sorte que les ailes s’opposent et garantissent une bonne répartition grâce au vent. L’on fabrique du sirop (surtout de l’érable sucré) des érables. Le bois est aussi utilisable pour fabriquer des meubles et des sols. Le bois de l’érable est beaucoup utilisé dans la construction de bâtiments et maisons traditionnels japonais. L’espèce d’érable à Mondo Verde (Acer palmatum dissectum purpurea) est très spéciale grâce à sa couleur rouge.

Le bonsaï est un terme japonais très connu qui signifie littéralement « arbre dans pot ». Le mot a trait à une plante qui ne pousse pas grâce à des manipulations éveillant ainsi l’illusion d’être un grand exemplaire ancien. Dans la pratique, on arrive à ce résultat en taillant les branches et les racines, en les cultivant dans de petits pots et en faisant pousser les tiges et les troncs dans la forme voulue. Un arbre, atteignant dans des conditions naturelles des dizaines de mètres, devient ainsi une plante décorative à format de plante d’intérieur.

Mondo Verde dispose de quelques bonsaïs, entre autres ces trois exemplaires spéciaux :

L’if commun (Taxus baccata) est un conifère de la famille des Taxaceae et est souvent appelé tout simplement if. L’if est originaire du sud-ouest de l’Asie, d’Europe et d’Afrique du Nord. Cet exemplaire est le taxus baccata media hicksii.

L’orme de Chine (Ulmus geisha) a une grande valeur décorative, surtout par ex. comme plante d’accentuation dans la verdure publique et dans le jardin grâce à sa belle forme, floraison ou couleur de feuille. Cette plante a besoin d’un sol nutritif, humide et retenant l’humidité et préfère une place au soleil ou un peu à l’ombre. Au cours des premières années, cette plante se combine facilement avec d’autres plantes vivaces. Ensuite, uniquement avec des plantes de forêt.

Le houx (Ilex crenata Convexa) fleurit avec des feuilles blanches qu’on ne remarque pas. Ensuite de petites baies noires apparaissent. Ce houx est vivace et possède de petites feuilles bien rondes qu’on remarque.

Le Ceratostigma est un genre de la famille des Plumbaginacées. Le Ceratostigma willmottianum porte le nom de la jardinière britannique Ellen Willmott. Il y a plus de 100 ans, elle s’est faite connaître grâce à ses connaissances uniques en matière de plantes. D’énormes frais afin d’entretenir ses jardins, le soutien d’expéditions de plantes et ses illustrations ont réduit son énorme fortune accumulée à néant.