AFRICAIN


L’Afrique à Mondo Verde

Le choix des espèces d’animaux est bien pensé : les visiteurs voient des espèces éprouvant des difficultés dans la nature à cause de l’homme.

Les lions blancs par exemple ne se font pas seulement remarquer à cause de leur apparence lors de la chasse, mais il s’est aussi avéré dans le passé qu’ils étaient très prisés par les chasseurs pour leur fourrure. Les derniers lions blancs à l’état sauvage ont vraisemblablement été capturés en 1970. Depuis lors, on a fait de l’élevage contrôlé au sein des zoos pour sauvegarder ces magnifiques animaux pour les générations à venir. Dans le monde entier, les parcs et les réserves naturelles font tout pour garder cette espèce en vie.

Le lion blanc n’est pas la variante albinos du célèbre lion africain. Il lui manque un gène ce qui fait qu’il a cette couleur blanchâtre. Pendant la majeure partie de la journée, le lion n’est pas actif. Parfois, il se repose pendant vingt heures par jour à l’ombre et il est uniquement actif pour chasser. Le lion se nourrit surtout de proies pesant entre 50 et 300 kg, mais ci-ceux ne sont pas dans les parages, il attaque des animaux plus petits et plus grands, entre quinze et mille kilos. A l’état sauvage, un lion vit entre 10 et 14 ans, en captivité il peut dépasser les 20 ans. Nos propres lions blancs Kenia et Kato sont nés en 2009.

Montrer les makis à queue annelée contribue aussi à la sensibilisation qu’espère provoquer Mondo Verde auprès des visiteurs, parce que cet animal tout comme bon nombre d’autres espèces d’animaux sont menacés d’extinction. Mondo Verde soutient différentes initiatives internationales afin d’aider les espèces d’animaux menacées à survivre et d’améliorer leur sauvegarde.

C’est pourquoi Mondo Verde participe à l’EEP : European Endangered species Programme. Les EEP sont des programmes d’élevage pour les espèces d’animaux menacées pour que les zoos ne doivent plus aller chercher leurs animaux en pleine nature, surtout pas lorsqu’il s’agit d’espèces d’animaux menacées. La majeure partie des mammifères est aujourd’hui née dans les parcs animaliers. Hormis le fait de pouvoir montrer les animaux dans un parc animalier, l’un des fondements des EEP est d’également de replacer les espèces d’animaux menacées dans la nature.